Nos découvertes sur les pertes rosées pendant la grossesse

La grossesse est une période durant laquelle la femme est souvent partagée entre émerveillement et angoisse. Et l’un des facteurs générateurs d’inquiétude est la perte de sang. Elle peut être abondante ou légère. Dans ce cas, on parle de perte rosée. Qu’est-ce qui cause les pertes rosées ? Comment y remédier ?

Quelles sont les causes des pertes rosées au cours de la grossesse ?

Le souhait de toutes les femmes enceintes est d’avoir une période de grossesse sans aucun pépin. Mais, il arrive que l’organisme joue de mauvais tours. En effet, de légers saignements peuvent apparaître au cours de la grossesse, et les causes sont multiples selon l’âge de la grossesse. Il peut s’agir :

  • Des règles anniversaires

C’est un léger saignement qui apparaît généralement dans les deux premiers mois de la grossesse. De nombreuses femmes connaissent ce passage. On parle de « règles anniversaires » parce qu’elles apparaissent à la date présumée des règles alors même que vous êtes déjà enceinte. La plupart du temps, il s’agit de petites saignées, semblables à une tache de sang plutôt qu’à des pertes abondantes. Les règles anniversaires ont généralement une couleur rose clair et parfois marron comme les pertes de sang en fin de règle. Leur durée est souvent du même nombre de jours que celle des vraies règles. Dans des cas exceptionnels, elles peuvent être abondantes. Mais, de toute façon, les pertes rosées générées par les règles anniversaires ne sont dangereuses ni pour la mère ni pour le bébé.

  • La nidation

La fixation de l’œuf sur la paroi utérine a lieu environ dix jours après la fécondation et peut entraîner de légers saignements précoces semblables aux règles. Ce sont des pertes rosées qui s’écoulent pendant environ un ou deux jours.

  • La perte du bouchon muqueux

 À quelques jours du terme de la grossesse, des pertes rosées peuvent apparaître. Elles sont souvent la conséquence de la perte du bouchon muqueux qui est un mucus gélatineux et épais qui se forme au premier trimestre pour fermer le col de l’utérus pendant la grossesse. Les pertes rosées peuvent aussi avoir pour cause un rapport sexuel ou un toucher vaginal après un examen gynécologique.

Que faut-il faire en cas de pertes rosées pendant la grossesse ?

Lorsque surviennent les pertes rosées pendant la grossesse, même si elles ne sont pas généralement dangereuses, il vaut mieux prendre certaines précautions. Quand les pertes rosées sont causées par la perte du bouchon muqueux, il est conseillé d’en informer aussitôt votre médecin ou votre sage-femme. En effet, l’accouchement est imminent, et vous devez vous préparer à la naissance. Dans tous les autres cas, lorsque vous avez un doute en cas de pertes rosées ou lorsque ces dernières deviennent de plus en plus abondantes, il est préférable de faire recours à votre médecin. Il saura, grâce à ses questions et aux divers examens, déterminer la cause de ces saignements et le moyen de les traiter.

Le recours au médecin doit se faire même en cas d’arrêt des pertes rosées. Il revient à celui-ci d’examiner votre vagin pour s’assurer que tout est normal ou éventuellement de vous recommander une échographie ou des analyses de sang ou d’urine. Ces analyses permettront de s’assurer de la position et de la santé de votre bébé au sein de l’utérus. Elles pourront aussi permettre d’effacer l’hypothèse d’une grossesse extra-utérine.

Partagez ce contenu avec vos contacts

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur digg
Digg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *