Grossesse semaine par semaine : semaine 4, la fatigue et les envies

À la semaine 4 de votre grossesse ou votre 6ème semaine d’aménorrhée, la présence de ce minuscule être en vous commence déjà à bouleverser vos habitudes. Vous commencez à ressentir des sensations semblables au syndrome prémenstruel. Vous pouvez avoir les seins tendus et devenir trop sensibles. À ces symptômes s’ajoutent encore la fatigue et les envies.

Des envies alimentaires étranges

Le premier mois de la grossesse est souvent marqué par des envies étranges de nourritures. La future maman peut avoir l’une des deux tendances alimentaires fréquentes et opposées. Elle peut être très gourmande et mange beaucoup, ce qui fait augmenter son poids. Pourtant, d’autres ne veulent pas manger et finissent par maigrir en perdant l’appétit. L’on distingue aussi ces femmes qui ont la chance de ne ressentir aucun des symptômes de la grossesse, alors qu’elles sont bel et bien enceintes.   

A lire : les changements de la semaine 3

Une femme enceinte prend, dans la plupart des cas, du poids. Pourtant, la surveillance de son alimentation s’impose. Effectivement, les nourritures avalées peuvent influencer directement l’embryon. Il faut ainsi privilégier une alimentation équilibrée, afin de limiter l’excès du poids. Les fruits et légumes sont à privilégier, afin de consommer un maximum de vitamines. Dans l’idéal, durant son premier trimestre de grossesse, une femme enceinte prend 1 kg. Il est donc hors de question de suivre un régime. Une hygiène de vie adaptée est également de mise. 

La fatigue et les sautes d’humeur

La fatigue est souvent liée aux principaux symptômes de grossesse. Ils incluent généralement la somnolence, l’hypersalivation et même la sensation de bouffées de chaleur dès le réveil. Face à certains aliments et odeurs, vous pouvez avoir une envie irrépressible de vomir. Durant cette quatrième semaine de grossesse, les hormones sont en surproduction. Voilà pourquoi vous avez souvent affaire à des angoisses et sautes d’humeur.   

  • L’action des œstrogènes vient accentuer les signes, dont les seins douloureux, la modification du goût, etc.
  • Pire encore, le taux de HCG qui devient important décontracte les muscles lisses.
  • La femme enceinte aura ainsi affaire à des constipations et ballonnements.
  • Ces changements physiques et émotionnels risquent même de vous fatiguer au quotidien.

Heureusement qu’il s’agit d’une étape passagère qui disparaîtra après le premier trimestre. Les professionnels de la santé sont là pour vous aider à retrouver le bien-être et à veiller au bon développement de votre bébé. D’ailleurs, la première mesure à prendre à la fin des quatre premières semaines de grossesse consiste à consulter un gynécologue.        

Partagez ce contenu avec vos contacts

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur digg
Digg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *