Infertilité secondaire féminine : quelles peuvent être les causes ?

Il arrive souvent qu’après un premier enfant, une femme n’arrive plus du tout à concevoir. On parle alors de d’infertilité secondaire féminine. On commence alors à se poser de nombreuses questions, et à se remettre en cause.

Que vous soyez ou non dans cette situation, cet article vous permettra d'en savoir plus, à ce sujet.

Qu’est-ce que l’infertilité secondaire féminine ?

Contrairement à l’infertilité primaire qui est l’incapacité d’un couple à concevoir, l’infertilité secondaire est l’incapacité d’un couple à pouvoir concevoir de nouveau, après un premier enfant. Cette infertilité est dite féminine, lorsque le problème de conception est lié à la femme. Plusieurs raisons peuvent l’expliquer.

Les facteurs pouvant influencer la fécondité chez la femme

De nombreux facteurs peuvent influencer la fertilité chez la femme.

  • L’âge

La fertilité diminue chez la femme, au fur et à mesure que son âge avance. Le taux de fertilité est particulièrement élevé durant la jeunesse. Mais après l’âge de 35 ou 40 ans, les chances de tomber enceinte sont sérieusement réduites.

  • Le surpoids

En plus de toucher la santé de la femme, le surpoids peut sérieusement affecter sa capacité à concevoir. De plus, il faut ajouter qu’une mauvaise alimentation peut sérieusement affecter l’ovulation chez la femme.

  • Le tabac et l’alcool

Il est scientifiquement prouvé que le tabac agit sur la fertilité, en la diminuant de 10 à 40 %. L’alcool quant à lui, peut perturber le cycle ovulatoire chez la femme, réduisant ainsi ses chances de concevoir.

D’autres facteurs tel que le stress ou les traitements médicaux peuvent également entrer en jeu.

Les causes physiologiques de l’infertilité secondaire féminine

L’infertilité secondaire féminine peut aussi être due à des problèmes physiologiques chez la femme.

  • Les anomalies utérines

Elles sont de trois sortes. Ces anomalies peuvent être liées aux trompes utérines, à l’utérus ou au col de l’utérus. Une anomalie liée aux trompes utérines peut survenir après une grossesse extra-utérine, ou une maladie sexuellement transmissible.

L’anomalie liée à l’utérus peut survenir après un avortement, un curetage ou une autre intervention chirurgicale ayant endommagé l’utérus.

Une anomalie du col de l’utérus quant à elle, peut être provoquée après une chirurgie. Ce qui entraîne une sécrétion anormale de la glaire cervicale.

  • L’endométriose

Aucune femme n’est à l’abri des maladies liées aux glandes reproductrices telle que l’endométriose. Si cette maladie n’est pas vite détectée et traitée, elle peut occasionner des troubles ovulatoires ou affecter les trompes, empêchant de ce fait, la conception.

Il existe également d’autres problèmes d'ordre physiologique, pouvant être la cause d'une sécrétion hormonale anormale ou d'un excès de prolactine. Dans tous les cas, seul un spécialiste pourra connaître la meilleure conduite à adopter.

Partagez ce contenu avec vos contacts

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur digg
Digg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *