Varicelle chez l’enfant : ne négligez pas ces symptômes !

Reconnaissable le plus souvent par les tâches rouges qui apparaissent sur la peau, la varicelle est une maladie infantile que l’on connait bien. Elle se caractérise en outre par des démangeaisons très difficiles à supporter par le jeune malade. Cependant, si les petites cloques rouges peuvent impressionner par leur quantité et le leur aspect, la varicelle reste, dans la très grande majorité des cas, une maladie bénigne dont on n’a pas à craindre de mauvaise évolution, du moins chez l’enfant en bonne santé générale, qui profitera après dix jours de symptômes d’une immunisation au virus pour le reste de son existence. 

La varicelle chez l’enfant mal soignée est dangereuse

Au contraire, s’il est connu en effet que cette affection est bien plus sérieuse quand elle concerne un adulte non immunisé, chez qui elle peut potentiellement causer de graves complications pulmonaires et cérébrales, on le sait moins à propos des nourrissons et des enfants immunodéprimés. Pour ces derniers, ce sont en fait les mêmes causes qui amènent les mêmes conséquences. S’il est normal d’avoir un système immunitaire moins puissant une fois adulte, pouvant compter sur la résistance d’un corps mature, l’immunodépression passe souvent inaperçue chez l’enfant tant qu’il ne mobilise pas ses défenses. De fait, il convient de repérer les signes indiquant une quelconque faiblesse du système immunitaire et, en cas de doute, consulter immédiatement un médecin afin de vérifier. L’enjeu est important, car une varicelle mal combattue entraine des complications très graves, pouvant mettre en péril la vie de l’enfant. 

Quelques symptômes pour la varicelle chez l’enfant

Les signes sont assez distinctifs et faciles à repérer.

  • Tout d’abord, si l’enfant ne voit pas sa fièvre descendre au bout de 48 heures, ou si la fièvre revient après le quatrième jour suivant le début des symptômes, vous devez alerter au plus vite le médecin.
  • S’il présente également un des boutons qui continue étrangement à gonfler, devenant douloureux, si une tâche rouge s’étend autour des lésions, vous devez également consulter votre médecin ou pédiatre.
  • Si la toux est étonnamment importante, si des yeux provient un écoulement presque continu de larmes, consultez le médecin.
  • Enfin, consultez sans attendre si vous savez votre enfant immunodéprimé, ou qu’il n’a pas encore atteint l’âge de six mois.

Partagez ce contenu avec vos contacts

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur digg
Digg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *