Cours de préparation à l’accouchement : notre guide pratique

L’arrivée d’un bébé au sein d’une famille est quelque chose de magique, mais voilà, plusieurs interrogations se posent rapidement. Les cours de préparation à l’accouchement sont-ils obligatoires ? Quand faut-il les commencer ? Quels sujets sont abordés lors de ces cours ? Petit tour d’horizon pour vous présenter les bases à connaître pour vous préparer sereinement.

La préparation à l’accouchement est généralement décomposée en 8 séances d’accompagnement, dont la première qui est l’entretien prénatal précoce proposé lors du quatrième mois de grossesse. Toutes ses séances sont gratuites lorsqu’elles sont suivies à l’hôpital. Dans le cas où, vous ne suivez pas les cours de préparation à l’accouchement dans un établissement public, elles peuvent être intégralement remboursées si c’est un médecin ou une sage-femme qui anime le cours.

Quand faut-il commencer les cours ?

Il est bon de rappeler que ces cours ne sont pas une obligation, mais qu’ils sont fortement recommandés pour toutes les futures mamans. Qu’il s’agisse du premier enfant ou d’une seconde grossesse, la préparation à l’accouchement vous aide pour vous familiariser avec le personnel et la future maternité où vous allez accoucher. Vous pourrez également obtenir des informations sur vos droits sociaux, des conseils sur l’hygiène, l’automédicamentation… Cela va bien plus loin que le calcul de la date d’accouchement et vous prépare à devenir parents.

  • Pour commencer les séances de préparation à l’accouchement, nous vous conseillons de ne pas attendre la fin de votre grossesse.
  • Il est recommandé de s’inscrire tôt après le début de celle-ci.
  • Les maternités devant faire face à un nombre élevé de demandes, plus tôt vous vous inscrivez, mieux la maternité pourra préparer les différents groupes de préparation à l’accouchement.

Comme nous vous l’avons dit plus haut le premier cours de préparation à l’accouchement est réalisé au quatrième mois de grossesse. Celui-ci est un entretien individuel avec une sage-femme qui a pour but de permettre à la future maman de parler sans tabou de sa grossesse, ses craintes, son emploi, mais aussi ses attentes. Viennent ensuite les 7 cours de préparation à l’accouchement qui sont en général des cours en groupes.

Ces cours coïncident la plupart du temps avec le congé maternité pour des questions de commodités et débutent vers 7 mois et demi de grossesse.

Quels sont les thèmes qui sont abordés ?

Pour chaque séance de préparation à l’accouchement, un thème différent est abordé. Les maternités ont libre choix de proposer leur programme, mais, vous aborderez néanmoins chacun de ces points :

  • la grossesse : développement du fœtus, suivi médical, hygiène ;
  • l’accouchement : le travail, les signes avant-coureurs, la péridurale, le déclenchement, etc ;
  • les questions pratiques : la valise, les formalités administratives, etc ;
  • la césarienne : indications, programmation, les anesthésies ;
  • les suites de couches ;
  • l’accueil de bébé ;
  • le séjour à la maternité ;
  • le rôle du père, le retour à la maison.

Chaque séance se déroule en 2 phases : une partie théorique et une partie pratique. Elle débute par une discussion entre les femmes du groupe et la sage-femme chargée d’animer la séance. Il ne faut pas avoir peur d’être timide, car c’est un moment d’échange et de partage qui offrent parfois des moments de fou rire entre femmes partageant les mêmes moments de vie.

La partie théorique de la préparation à l’accouchement vise à expliquer les moments que l’on va vivre à la fin de la grossesse. Les séances reprennent les étapes de la grossesse et éclairs des points comme la péridurale. La partie pratique de la préparation à l’accouchement consiste, elle, à apprendre et réaliser des exercices de respiration, mais aussi à apprendre entre autre comment soulager les douleurs de dos.

Certaines maternités organisent pour les couples et les futurs papas, des séances de préparation à l’accouchement afin de leur permettre d’appréhender leur rôle et de se familiariser avec la salle d’accouchement. Dès que vous connaissez la date de votre accouchement, n’hésitez donc pas à prendre en couple les renseignements nécessaires à l’avance.

Partagez ce contenu avec vos contacts

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur digg
Digg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *