Infection urinaire : les symptômes chez les enfants et les traitements

L’infection urinaire peut survenir chez les adultes mais également chez les jeunes enfants. Plus compliquée à déterminer chez les plus petits, voici des conseils simples pour diagnostiquer au mieux l’infection.

Quels sont les symptômes de l’infection urinaire ?

Diagnostiquer une infection urinaire chez votre enfant est parfois difficile et nécessite d’être attentif à différents symptômes :

  • Votre enfant éprouve des douleurs lorsqu’il urine.
  • Vous avez remarqué qu’il urine plus souvent et en plus petites quantités.
  • D’ordinaire, votre enfant est propre mais mouille son lit.
  • Votre enfant ressent des maux de ventre et des douleurs dans le bas du dos.
  • Vous remarquez une fièvre anormale et une irritabilité.
  • Il manque d’appétit et est sujet à des vomissements.

La meilleure solution pour savoir si votre enfant souffre d’infection urinaire est de consulter votre médecin traitant en lui soumettant l’observation de ces différents symptômes. Il procédera alors à des examens plus poussés. 

Quels traitements à adopter ?

L’infection urinaire se soigne par traitement antibiotique. Après consultation, votre médecin prescrira la posologie du traitement adaptée selon l’âge de votre enfant, le type de son infection et son passé médical.

Une fois la prescription établie, il est impératif de suivre le nombre de jours indiqués sous risque d’une éventuelle rechute. Suivez attentivement l’évolution de la fièvre de votre enfant et n’hésitez pas à prendre contact avec votre médecin si la température dépasse 38,8°.

Comment prévenir l’infection urinaire ?

Afin de prévenir au mieux l’infection, quelques gestes simples du quotidien sont à adopter. Dans un premier temps, il est nécessaire d’enseigner à votre enfant de ne pas se retenir d’uriner afin d’éviter toute prolifération de germes et bactéries. Evitez les produits de toilettes parfumés lors du bain de votre enfant. Lors de constipations, tentez d’adapter son régime alimentaire en ajoutant des fibres par exemple. Si le problème persiste, consultez votre médecin.

Partagez ce contenu avec vos contacts

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur digg
Digg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *