Des produits nocifs dans les couches : comment les éviter ?

Au cours de sa vie de bébé, votre enfant va porter en moyenne 4 400 couches jetables environ. Ses fesses vont être en contact avec celles-ci quasiment non-stop. Quoi de plus normal que de vouloir le meilleur pour votre petit-bout ? Mais quelle est l’alternative la plus saine pour lui ? Les parents doivent être vigilants puisque d’autres substances nocives sont présentes au quotidien comme dans le lait pour bébé.

Quels sont les produits toxiques dans les couches ?

Depuis 2 ans, suite à différentes études réalisées par diverses associations, de nombreuses informations ont été données sur les produits présents dans les couches. En 2017, les résultats étaient alors accablants : présence de glyphosate, d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (un pesticide interdit depuis de nombreuses années déjà), de perturbateurs endocriniens. Certaines substances entrant dans la composition des couches sont classées comme potentiellement cancérigènes et pouvant dépasser les seuils sanitaires. La plupart des couches testées présentent des résidus de produits toxiques. Dans ces conditions, comment protéger nos enfants ?

Les solutions pour des couches saines

Un premier pas de la part des fabricants

Le 8 février 2019, la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a reçu les fabricants afin de mettre en place un plan d’action et elle a prévu de renforcer ses contrôles. Les fabricants, quant à eux, se sont engagés à éliminer les substances allergisantes souvent liées aux parfums, à trouver et à supprimer les sources de contamination dans les circuits d’approvisionnement, à éradiquer les produits toxiques, à indiquer la liste des composants sur les paquets de couches afin que le consommateur puisse acheter en toute transparence.

Les couches lavables ne sont pas à négliger

Certains parents se tournent vers la solution des couches lavables pour régler les problèmes de nocivité des couches jetables. Elles sont sur le long terme économique, on les trouve d’ailleurs sur certaines listes de naissance, car elle représente un investissement important au départ, mais lorsque l’on additionne tous les paquets de couches achetés, on se rend vite compte qu’elles sont plus économiques. 

  • De plus, elles permettent de réduire considérablement le volume de nos poubelles. 
  • Par contre, il est nécessaire de trouver sa routine. 
  • Pour ce faire, il est facile de trouver des groupes sur Facebook avec plein de bons conseils. 
  • Cependant, l’adoption de la couche lavable demande de rompre avec la facilité de la couche jetable.

Les couches jetables moins problématiques

En 2018, de nouveaux tests ont été réalisés et les résultats sont encourageants. On note des efforts de la part de certaines marques. Les probabilités de risques sur le long terme pour les bébés sont désormais assez faibles. Choisir des couches labellisées écologiques peut sembler être la solution. Cependant, lors des tests, elles ont également montré des résidus de pesticide. 

D’après « 60 millions de consommateurs », la couche Joone protection premium prend la première place au classement, suivi par Pampers premium protection, et en troisième position Pampers Baby Dry. Pour « UFC-Que choisir », Lotus Baby touch est en première position, ensuite viennent Pommette agility Dry et Lupilu soft & Dry. Les deux classements sont différents, car les critères sélectionnés par chacun ne sont pas les mêmes. En devenant parent, on se pose une multitude de questions, peut-être vous sentirez-vous moins accablé devant le rayon des couches.

Partagez ce contenu avec vos contacts

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur email
Email
Partager sur whatsapp
WhatsApp
Partager sur digg
Digg

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *